SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

Vers une meilleure politique d'emploi !

Du livre blanc britannique de 1944 à la charte des nations unies en 1945, en passant par l'employment act de 1946 aux États-Unis, l'emploi est un objectif central de la politique économique.

Cela est d'autant plus vrai que l'emploi dans les économies modernes qu'elles soient développées ou non constitue une préoccupation majeure quant à sa situation et à son évolution surtout à une époque où l'État change de physionomie et dévient stratège.

En dehors de diverses procédures destinées à favoriser et à adopter une meilleure formation, et mobilité professionnelle, la recherche du plein emploi ou à défaut du développement de l'emploi ou  encore la réduction du chômage passe toujours par la croissance. Celle-ci doit être plus forte que l'évolution des structures économiques.

Au plan individuel les problèmes de l'emploi sont  principalement les suivants :

 

 

ü  le droit au travail : d'abord reconnu dans de nombreuses constitutions. Sa concrétisation dépend de la mise en œuvre des procédures diverses : organisation de l'enseignement, orientation de la formation professionnelle, aménagement du marché du travail, rapprochement des offres et des demandes d'emploi etc.

 

ü  la sécurité de l'emploi : celle-ci est assurée de façon diverses et plus ou moins étendues selon les pays y contribuant à la réglementation des du licenciement légal ou conventionnel, les accords de garanties contenus dans les conventions collectives surtout dans les pays anglo-saxons. Lorsque la sécurité de l'emploi n'est pas effectivement garantie les compensations sont rattachées dans les procédures de reconvention, de formation professionnelle accélérée ainsi que les mécanismes de sécurité sociale (allocation de chômage, garantie de revenu).

 

ü  La durée de travail : sous le double aspect de la durée hebdomadaire et de l'âge de la retraite. Problème généralement traité de façon légale ou dans les conventions collectives.

 

ü  Les conditions de travail : en général en dehors de la rémunération, elles s'étendent à des éléments divers et importants que les régimes de cadences, les compléments sociaux  aux salaires, les conditions de sécurité…

 

Au plan de la collectivité s'ajoutent à ces préoccupations particulières, celles  plus générales du niveau de l'emploi.

 

Le plein emploi est à cet égard l'ambition affirmée au moins en principe de tous les systèmes et régimes dont la confrontation comporte précisément sur la capacité effective de le réaliser.

 

A cet effet au moins six stratégies sont envisageables pour un décideur d'une meilleure politique d'emploi :

 

1.     Faire de la politique de l'emploi un vecteur de changement et un accompagnateur du chantier de la modernisation de l'économie ;

 

2.     S'atteler à ce que le l'économie réponde aux besoins  nouveaux en contribuant à la formation de métiers nouveaux émergents ;

 

3.     Contribuer à la formation d'une fonction publique d'excellence professionnalisée où l'exercice doit être axé sur les compétences professionnelles et le potentiel humain que sur les capacités scolaires ;

 

4.     Encourager la formation continue sous toutes ces formes, la formation d'insertion, de reconversion, de recyclage, de nouveaux métiers dans le cadre d'étude et d'analyse de la conjoncture ;

 

5.     Le rapprochement de la de la fonction publique de l'État ;

 

6.     Rapprocher la fonction publique territoriale de proximité.

 

Par Tembely Modibo (ce texte est inspiré du cours des Théories de l'Emploi dispensé  à l'ENA, Le Professeur Aziz Lahlou)


03/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres