SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

Un clin d'oeil sur la société Malienne...

Sans aborder le terme « pauvreté », le nom « Mali » dans les milieux internationaux, nous plonge dans un univers de la pauvreté elle-même. Le  « Mali » tel que l'on a toujours recensé dans les études présentées par la banque mondiale, le Fonds Monétaire International (FMI), l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et bien d'autres organismes internationaux, reste sans limite assujetti aux critères d'une pauvreté préoccupante.

   Sans se tarder à se poser la question : « Quelle place réserve ces organismes internationaux à notre pays ? » nous ne nous empêcherons pas de développer certains points bien plus préoccupants qu'actuels de la société malienne.

   Au moment ou l'on tentera de répondre à ces questionnements, nous dirions plutôt que le jugement est beaucoup plus révélateur de la situation du pays : pays ou la dette publique se passe de commentaires, pays ou l'environnement économique reste inefficace pour affronter les défis de la mondialisation (nombre minime d'entreprises, persistance des techniques rudimentaires au sein de l'économie, une économie qui reste dualiste…). Une telle situation de l'économie ne pouvant conduire qu'à la misère de la population et donc engendrer la pauvreté dans toute la société. 

Les facettes de cette société héritées de cet environnement économique sont multiples et diversifiées auxquelles on citera le cas du chômage (qui sévit de plus en plus), et dignes de cette situation que préfère parler la majorité de ces milliers de chômeurs « une situation de marasme économique » et en sont les meilleures illustrations. Avec un tel préambule de notre société, quel sera le sort des jeunes qui se veulent «  une génération consciente » ? Ceux bien qu'étant armés intellectuellement et primant pour la plupart  sans doute l'intérêt du pays qu'à leurs poches, doivent au moins hériter un bon soubassement économique de la part de leurs parents pour pouvoir monter le fameux mur du développement économique et social durable. Ce travail nécessaire à tout avancement économique et social semble se réaliser de façon inverse dans notre pays : « nos dirigeants nous préparent à nous enfoncer davantage… ».

   Comme nous l'avons déjà souligné plus haut, la portion des chômeurs galopent à la hausse : des milliers de personnes se partagent le mot « marasme économique », « du je m'enfoutisme économique des pouvoirs publics » et de bon nombre de termes qui reflètent la colère des citoyens et ne s'empêchent pas de la manifester pour un brusque évènement (le fameux après match du Mali - Togo).

   Au Mali la mendicité ne se veut plus une situation de honte mais pire encore, une véritable source de revenus pour bon nombre de familles, faute de la pauvreté. Cette situation semble plus honteuse dans la mesure où les figures des jeunes citoyens se font de plus en plus nombreuses. Au contraire, la volonté de ces jeunes citoyens et je dirais plutôt les moins jeunes, n'est pas de devenir la vedette de vendredis dans des messes de charité spectacles, de zakats des nantis mais plutôt de devenir des citoyens de tous les jours avec le respect de la personne humaine et de la dignité de gagner leur  vie comme il se doit normalement. Mais à défaut et loin de cet idéal, ces jeunes mendiants ne peuvent que s'adonner à ces pratiques pas très envieuses certainement jusqu'au point qu'un certain Malick Chebel ne se dérangent pas et peu importe finalement ses raisons, de leur qualifier "esclaves en terre d'Islam

De plus interviennent la mascarade gouvernementale, la corruption ou la fierté de détourner les fonds publics   etc.…Ces phénomènes tels que je les considère comme caractéristiques de notre société actuelle, sont autant d'éléments pervers, d'arrêtoirs de tout mécanisme de développement économique et social  qu'aucune économie ne se révélera émergente et encore moins une économie industrialisée.

  La prise de conscience sur cette morosité de la situation économique du pays ne doit-il pas servir de l'arme de guerre de nos prétentieux politiciens, de programmes d'action des pouvoirs publics pour la mise en place d'un environnement stimulant à l'épanouissement économique et social des futures générations ?

Mr Modibo Tembely (étudiant à la F.J.E.S de Casablanca, Université Hassan II)



03/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres