SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

Le viol de l'imaginaire collectif

Les islamistes en déroute au Nord de la République du MALI, ont tenu à blesser tous les tombouctoutiens et par au-delà tous les maliens dans leur âme. Non pas cette fois-ci, en appliquant leur charia humiliante, déshumaine, mais en brûlant non mais sans état d'âme le Centre Ahmed-Baba de Tombouctou.

 

Extrait :
« O toi qui vas à Gao, fais un détour par Tombouctou. Murmure mon nom à mes amis, et porte-leur le salut parfumé de l'exilé, qui soupire après le sol ou résident sa famille, ses amis, ses voisins. Console là-bas mes proches chéris (...).» [Ahmed-Baba de Tombouctou (1556-1627)]

 

 

En s’attaquant au Centre Ahmed-Baba, les islamistes savaient pertinemment qu'ils allaient causer une perte inestimable, inoubliable et impardonnable au patrimoine immatériel des Maliens et de l'humanité toute entière. Par leurs actes ignobles, les islamistes ont réduit à néant toute une bibliothèque de savoirs qui ont demandé des années et des années d'efforts de travail intellectuel. Les manuscrits du Centre Ahmed-Baba au-delà de leurs belles calligraphies qui ont vanté les vestiges de l’arabesque avec leurs décors géométriques et végétal et surtout leur bel éloge de la lettre et de la ligne, traitaient tant bien de sujets forts intéressants et combien imbriqués pour la compréhension de la nature, de l'homme, de l’univers et de la religion. 

 

Tous ces traités manuscrits de la physique, de l'astrologie, et de la médecine entre autres ont été perdus à jamais. C'est là, où réside le viol de l'âme de Tombouctou, cette jadis carrefour incontournable des savants et intellectuels. C'est là, où est le viol de l'imaginaire collectif de toute une nation, celle du MALI. Et c'est qui pose enfin, la question de la conservation et la protection de nos vestiges historiques. Dans cette tristesse immense de la perte (pour de bon) des manuscrits du Centre Ahmed-Baba, il nous est pas interdit de se poser la question de la responsabilité de nos autorité pour la sauvegarde de nos vestiges historiques comme les manuscrits du Centre Ahmed-Baba de Tombouctou (on pourrait évoquer ici le cas du Tata de Sikasso qui disparaît de jour en jour, les murailles de Sékou Amadou d'Hamdallaye etc...). Il est encore temps de sauver le peu qui reste, à condition d'agir vite...

 

 

Reportage de France Télévisons sur la destructions des manuscrits

Source : francetv info 

 

 

Par TEMBELY Modibo



29/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres