SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

SITE WEB DE TEMBELY MODIBO

La rétrospective de Van

"Le phénix renait de ses cendres"


Le Tout MALI l'a pigé doublement et terriblement en 2012. Naturellement, premièrement avec la sempiternelle rébellion dont la trame de fond n'est plus à caractériser.

 

Des rebelles touaregs réclamant la victoire, Soure : Google

 

Je n'insinue rien, je constate ici un fait. Un fait qui va d'ailleurs terriblement coûter cher au Pays avec la perte des deux tiers de son territoire à la faveur d'un coup d'Etat qui a réduit à néant le Pouvoir du Président Amadou Toumani TOURE lui-même Putschiste d’antan mais démocratiquement élu à la tête de l'Etat. Un coup d’Etat militaire de plus donc, le troisième du genre dans l’histoire contemporaine du MALI.

 

  Intervention médiatique des putschistes du 23 mars 2012 au MALI

 

"On n’abdique pas l’honneur d'être une cible"


Les événements ridicules et honteux les uns que les autres pour tout le Pays n’ont pas manqué en 2012. Le tabassage sans précédent du Président par Intérim Dioncounda TRAORE en est un.

 

Manifestants anti D. TRAORE à Koulouba, Source : Google

 

Les sorties médiatiques sordides les unes que les autres du Capitaine Amadou Haya Sanogo n’en demeurent pas moins. Des interventions intempestives et dommageables à la bonne marche du processus transitoire dont il est finalement le seul Chef d'orchestre que certains vont apprendre à leur dépens. Enfin Cheick Modibo DIARRA l'a appris à ses dépens car il n'a pas su être plus fin.

 

 "Les plus fins toujours, font du grand dupe à coté de la flatterie"

 

Une grande flatterie a été la nomination de Cheick Modibo DIARRA comme Premier Ministre de pleins pouvoirs par les soins du Capitaine Sanogo.

 

Cheick Modibo DIARRA devant la Tribune de l'ONU à New York, Source : Google

 

L’homme n’avait donc qu’à être plus fin au côté du Mentor Sanogo pour aller plus loin dans sa démarche de gouvernance en tant que Premier Ministre de Transition. Toute chose que Dioncounda TRAORE malgré les coups bien encaissées, va par contre bien réussir à faire en restant toujours Président aussi d'intérim soit-il sans vraiment en être Un.

 

Dioncounda TRAORE recevant l'insigne du Président par Intérim, Soure : Google

 

Qu'importe donc si ça lui a permis d'être l'homme politique de l'année au côté de l'homme de l'année tout court selon une certaine presse. Et dire qu'il disait ne vouloir faire "une minute de plus après les 40 jours" limites de présidence intérimaire ! Mais, c'était décidemment sans se rappeler de ce qu'avait dit l'autre.

 

"Les dirigeants n'ont qu'un seul avis : c'est de rester au pouvoir, pour tout le reste ils peuvent changer d'avis"

 

Django SISSOKO, le nouveau Premier Ministre, ne dira pas le contraire. Lui qui a du en changer plus d'une fois pour être un Responsable de premier plan de presque tous les régimes et ce depuis l'indépendance.

 

Django SISSOKO, le nouveau Premier Ministre du MALI, Source : Google

 

Mais dit donc, qu’est-ce le temps peut bien nous apprendre plus sur l’homme. Le plus fou, c’est qu’il (le temps) nous apprendra davantage en 2013 sur l’évolution de la situation chaotique du MALI. Certainement !

 

En attendant, bonne et heureuse année 2013 à vous, mes lecteurs.

 

        Mes voeux, les meilleurs à vous !

 

 

Par TEMBELY Modibo



30/12/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres